jumelle-malgre-moi

jumelle-malgre-moi

comment aider ma fille de 4 ans?

2 appréciations
Hors-ligne
bonjour, 
je suis maman d'une jumelle survivante. 
Je me suis toujours demandée si ma fille pouvais souffrir de cette perte. 
Ma petite plume s'est décrochée à 12 semaines.. ma grossesse s'est continuée "normalement". Lorsqu'elle était toute petite elle pleurait toujours! je ne pouvais pas la laisser 2 minutes seule dans son parc ou transat. Elle pleurait énormément si elle me perdait de vue. Elle avait des problèmes de sommeil. Elle a toujours eu un problème relationnel avec les autres. Bébé elle avait peur des autres enfants (surtout garçons), elle était bien qu'avec les plus vieux qu'elle. (avec le recul peut etre qu'elle se sentait protégée???) Elle a toujours eu un tas de doudous. Aujourd'hui elle a 4 ans. Elle "boude" souvent, se refugie seule au calme dans sa chambre, elle demande beaucoup de calins, d'attention, elle veut toujours que tout soit parfait, elle s'attache vite à toutes sortes de jouets, elle est très exigeante avec elle même mais aussi avec les autres (notamment ses soeurs JUMELLES!) Elle a une léger soucis avec la nourriture depuis les premiers biberons (elle mange très peu et trie beaucoup, j'ai aussi remarqué qu'elle laisse toujours un petit quelque chose dans son assiette)
Lorsqu'elle était petite elle ne souriait presque jamais. J'ai toujours eu l'impression qu'elle avait deux caractères opposés en elle. 
Aujourd'hui à 4 ans elle sait un peu lire, écrire, compter etc, elle est très intelligente mais sa timidité, et son manque de confiance (elle s'énnerve si elle n'arrive pas à faire quelque chose, se met à pleurer lorsqu'il sagit de jeu en collectivité, ou de réciter un poème devant ses camarades alors qu'elle le connait absolument par coeur.)
Vers 2 ans (elle a parlé très tot) elle jouait avec un invisble "Ibraham" quelque chose comme ça, un garçon qui la suivait toujours, qui était parfois son frere parfois juste un copain. Qui l'embetait ou lui parlait.La première fois ça m'a glacé le sang. Et j'en ai plus jamais parlé pensant que c'éatit peut etre moi qui avait influencé son imagination.
Depuis qu'elle est capable de comprendre et ressentir mes emotions pleinement j'en ai plus jamais parlé a personne.
Bref, je ne sais pas si ça peut venir de là, mais j'ai toujours eu l'impression qu'elle n'allait pas bien, c'est difficile pour moi de lui en parler car moi meme je bloque sur le sujet. 
A  4 ans vous pensez que vous auriez pu entendre ça? Pensez vous qu'il faut allait voir un thérapeute ou autre? Pensez vous qu'elle souffre du syndrome du jumeau perdu?

Je vous remercie.

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Valy,

Quel est son prénom à cette petite puce? Cette description me rappelle tellement...moi! Oui effectivement il se peut qu'elle souffre du syndrome du jumeau perdu. 12 semaines...ils ont parcourus un bon bout de chemin, pourquoi elle jouait avec un garçon? Parce que souvent ce sont les garçons qui s'en vont. Première proposition que je vous suggère, faire un espèce de rituel pour lui dire au revoir, ce que votre cœur vous dira de faire, bien sûr avec votre fille, vos jumelles si elle le souhaitent, et évidemment avec le papa. Ca peut être simplement des mots lancés vers le ciel, un petit lâcher de ballons dans votre jardin, un dessin qu'elle fait pour son jumeau et aller l'enterrer... Ensuite parlez lui, parlez-en parce que elle oui elle se souvient malgré que cela soit inconscient. Ensuite oui un thérapeute pourrait l'aider, lorsqu'ils soupçonne un jumeau perdu, ils pourront vous référer vers l'hypnose, vers les constellations familiales, et je peux aussi vous suggérer la kinésiologie appliquée. Je ne sais pas dans quel coin vous restez, mais toutes ces façons soulagent concrètement les jumeaux nés seuls. Tout ça aussi pourrait vous aider, vous aussi autorisez vous à en parler, à lui parler afin de faire votre deuil vous aussi, ensemble, il y a un gros travail à faire. Ne la laisser pas trop dans cette solitude, vous êtes en mesure de l'aider, parce que vous avez de l'avance sur d'autre, vous savez qu'elle a perdu son jumeau. Consolez-vous ensemble, dites lui votre peine à vous aussi. Oui elle est petite, mais elle vous comprend, vous ressent. Dites lui, sans gêne, parlez lui d'égale à égale,, exprimez lui vos sentiments, dites lui surtout qu'elle n'est pas responsable, qu'il est partie parce que ( précisez lui "rappelles toi") vous vous étiez entendus pour ca. Ce n'est la faute à personne, et, tu le sais ( précisez aussi) que l'amour entre vous est encore présent et le saura toujours, TU LE SAIS, TU LE SENS.
Si vous avez des questions n'hésitez surtout pas, si vous voulez continuer en privé, ca va me faire plaisir de vous guider.
Au plaisir.
Administrateur du blog

2 appréciations
Hors-ligne
Bonjour, 
Tout d'abord merci pour votre réponse rapide et tellement claire. 
Merci pour votre ecoute et votre soutien.
Vous me conseillez de faire le deuil de cet enfant, de lui dire au revoir avec la présence de toute la famille. (je préfère ne pas donner le nom de ma fille sur internet désolée). Le problème c'est que pour le papa, tout semble oublié. Et il ne croit pas tellement à toutes ces choses. il est très cartésien et tout ça lui parait complétement absurde, enfin je pense. Car c'est vrai que nous n'en avons jamais parlé.
Concernant Minette, en fait j'ai peur de me tromper. je ne sais pas comment m'y prendre. Comment aborder le sujet. Quelle question lui poser. tous vos conseils semblent parfaits il faut juste se lancer.
j'ai peur aussi que tout ça soit dans ma tête, et qu'elle n'ait absolument pas conscience de tout ça finalement. Je me dis que si elle ne ressent rien de tout ça , peut etre que part ma faute elle sera mal après. Elle a 4 ans, très débrouillarde mais aussi très timide. Elle est pleine de paradoxe. 
Puis je ne suis pas sure d'y arriver sans exploser. Je sais que ce lien nous uni aussi toutes les deux. Parfois, j'ai comme l'impression de lui en vouloir de ne pas avoir laisser la place à son autre, parfois j'ai l'impression qu'elle m'en veut d'être seule, parfois je m'en veux de ne pas avoir su les porter tous les deux. 
Pensez vous que je dois d'abord en parler au pédiatre qui la suit (mais très terre a terre lui aussi)?
Faut il que je travaille d'abord sur moi? pour pouvoir ensuite l'aider?
La kinésiologie me fait un peu peur... je veux qu'on aide ma fille mais je ne veux pas qu'on aille farfouiller chez moi et ressortir les nombreuses choses que j'ai mis longtemps à cacher et enfouir. 
Un pédo-psy? kinesiologue? je sais pas ou me diriger. et puis tout ça coute très cher.
C'est mon ressenti, le 6eme sens féminin et peut etre ma souffrance personnelle qui m'a fait aller dans ce sens. Comment etre sure que je ne vais pas faire plus de dégats?

En tous cas, mercii pour ce blog et ce forum. ça fait du bien de pouvoir en "parler" sans avoir à DIRE les mots qui coincent. 

2 appréciations
Hors-ligne
Bonjour, 
Tout d'abord merci pour votre réponse rapide et tellement claire. 
Merci pour votre ecoute et votre soutien.
Vous me conseillez de faire le deuil de cet enfant, de lui dire au revoir avec la présence de toute la famille. (je préfère ne pas donner le nom de ma fille sur internet désolée). Le problème c'est que pour le papa, tout semble oublié. Et il ne croit pas tellement à toutes ces choses. il est très cartésien et tout ça lui parait complétement absurde, enfin je pense. Car c'est vrai que nous n'en avons jamais parlé.
Concernant Minette, en fait j'ai peur de me tromper. je ne sais pas comment m'y prendre. Comment aborder le sujet. Quelle question lui poser. tous vos conseils semblent parfaits il faut juste se lancer.
j'ai peur aussi que tout ça soit dans ma tête, et qu'elle n'ait absolument pas conscience de tout ça finalement. Je me dis que si elle ne ressent rien de tout ça , peut etre que part ma faute elle sera mal après. Elle a 4 ans, très débrouillarde mais aussi très timide. Elle est pleine de paradoxe. 
Puis je ne suis pas sure d'y arriver sans exploser. Je sais que ce lien nous uni aussi toutes les deux. Parfois, j'ai comme l'impression de lui en vouloir de ne pas avoir laisser la place à son autre, parfois j'ai l'impression qu'elle m'en veut d'être seule, parfois je m'en veux de ne pas avoir su les porter tous les deux. 
Pensez vous que je dois d'abord en parler au pédiatre qui la suit (mais très terre a terre lui aussi)?
Faut il que je travaille d'abord sur moi? pour pouvoir ensuite l'aider?
La kinésiologie me fait un peu peur... je veux qu'on aide ma fille mais je ne veux pas qu'on aille farfouiller chez moi et ressortir les nombreuses choses que j'ai mis longtemps à cacher et enfouir. 
Un pédo-psy? kinesiologue? je sais pas ou me diriger. et puis tout ça coute très cher.
C'est mon ressenti, le 6eme sens féminin et peut etre ma souffrance personnelle qui m'a fait aller dans ce sens. Comment etre sure que je ne vais pas faire plus de dégats?

En tous cas, mercii pour ce blog et ce forum. ça fait du bien de pouvoir en "parler" sans avoir à DIRE les mots qui coincent. 

1 appréciations
Hors-ligne
bonjour, il ne faut pas avoir peur de la kiné, on va chercher ce qui vous habite à ce moment là, ce que vous avez besoin à ce moment là. Parler au pédiatre?...faut voir son ouverture, j'ai un doute, pédo-psy...de plus en plus de psy reconnaissent le syndrome du jumeau perdu...jaugez son ouverture avant. Concernant papa, tentez d'en parler pour que la croyance que vous avez n'affecte rien, peut-être serait-il d'accord... Au mieux demandez lui simplement d'être présent, il n'aura rien à faire, juste son support, sa présence. Peut-être un travail sur vous serait très bénéfique, votre souffrance est clairement là encore. Accordez vous ce droit de pleurer cet enfant, mais s'il vous plait, ne CULPABILISEZ PAS, vous n'y êtes pour rien, ce bébé là, n'a pas tenue, mais en rien vous n'êtes responsable. Croyez moi, enlevez vous ce poids, et puis on est coupable lorsque nous le faisons exprès...vous n'avez rien à vous reprocher. Maintenant en faisant vous ce deuil, vous verrez que votre puce se sentira mieux , vous vous "guérissez" de cette perte, vous soulagerez votre fille en même temps. Les enfants nous ressentent plus qu'autre chose.... Écrivez une lettre à cet enfant, faites faire un dessin à votre fille, et allez lui offrir, écrivez lui votre peine, accordez lui votre pardon, et son pardon. N'en voulez plus à personne, mais continuez de l'aimer comme vous le faites. Dans votre cœur il est éternel.
Alors vous pouvez me tenir au courant si vous voulez, d'ici samedi, faites la lettre, et respirez...travaillez sur vous en premier sera bénéfique je pense. Après un psy pourra aider avec le reste.
Je suis là si vous avez besoin.
Administrateur du blog

2 appréciations
Hors-ligne
bonjour,
Oui très belle idée cette lettre, moi qui aime tant écrire depuis toujours. Et pour me faciliter la tache avec mon conjoint je vais surement lui faire lire cette lettre. C a sera plus facile ensuite d'aborder le sujet plutot que de but en blanc...
Je vais donc travailler sur moi d'abord. Pour pouvoir ensuite en discuter avec Minette plus sereinement. 
Je vous tiens au courant. 
Merci! Pour tout!

2 appréciations
Hors-ligne
Bonjour, et bien je reste muette face à cette page blanche. Impossible d'écrire tous ces maux qui me blessent. je n'ai pas abandonné vos conseils, mais je ne suis pas prete pour l'instant. je vous donnerai des nouvelles.
bonne journée

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 65 autres membres