jumelle-malgre-moi

jumelle-malgre-moi

Comment allez au delà du deuil?

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à toutes et à tous..
Homme de 42 ans, marié avec 4 filles, je sens depuis longtemps qu'il me manque "quelque chose".
Il y a environ 2 ans, grâce à l'intuition d'une thérapeuthe, je découvre que ce "quelque chose" est en fait "quelqu"un".. Une soeur gémellaire, que je nomme Marie, disparue selon moi à 3 mois de grossesses.
Chaque fois que je pense à Marie, mes tripes se serrent, je sens l'émotion monter.
Et je ne sais qu'en faire.. J'ai essayé plusieurs techniques (EFT, kinésio, fleur de Bach, constellations, tantra, ..). Ces techniques m'aident à doucement me connecter avec cette émotions, mais j'ai l'impression qu'il me manque encore une clef pour mieux accepter le destin de Marie, et vivre toute cette tristesse, cette colère..
Je viens de finir le livre "le syndrôme du jumeau perdu", et me reconnais dans beaucoup des pages.
Des idées pour progresser plus loin? J'ai tant envie de vivre MA vie, sans toute cette tristesse..
Belle soirée,
Michel

Bonjour Michel , je ne pourrais malheureusement pas te repondre pour progresser dans la vie car je n'est pas encore trouver la solution qui pourais me faire aller mieux :/ pour ma part je vais retourner voir la femme qui a décelé mon mal être . Après la seule choses que je pourrais te conseiller (meme pour tout ceux qui son dans notre cas :)! ) sa serais de rentrer en contact avec Marie par le biais d'un médium ... je ne sais pas si sa t'aiderai mais le faites de rentrer avec elle pourais te soulager te dire quelle et la prés de toi :) je pense que sais bien d'essayer si sa peu nous rendre mieux . Voilà j'espère t'avoir un minimun aider bon courage
Rukina .

0 appréciations
Hors-ligne

3 appréciations
Hors-ligne
[u]Bonjour Michel et bienvenue parmi nous, et bonjour à vous Elise et Rukina,

Merci d'avoir répondu si vite à Michel, l'entraide que je découvre sur mon blog au fil des jours me réjouis.
Michel, moi je dirai aussi d'essayer d'avoir un contact avec Marie. On dirait que l'on parle plus ouvertement de ce sujet avec les membres, alors oui, j'irai bien avec cette idée. Mais je vois que vous avez tout tenté pour "guérir". Je comprends, malheureusement que l'on ne pourra jamais "guérir", ni faire un deuil complet malgré tout notre travail acharné. Notre jumeau fait partie intégrante de nous, pour vivre enfin au singulier, Michel, il reste l'acceptation. Je continue mon travail de guérison de mon côté aussi. et si vraiment nous avions conclue une telle entente avec notre autre, c'est pour une raison. Cette semaine on m'a dit ceci:
"Si tu es arrivée seule, c'est pour que tu comprenne que tu es unique, tu es toi, et tu es capable de faire les choses seule."
Tu parle d'une entente toi, on s'est mis dans le pétrin!!!!
Il n'est pas trop tard pour vivre au singulier. Acceptons d'être arrivés seuls. Vous savez tous pourquoi on éprouve ce vide. On a connu l'amour, et on ne peut plus le partager avec l'autre. Chacun d'un côté du voile, il nous est difficile d'avancer. Tous, nous savons leur présence près de nous, soit on les laisse aller, et on vit NOTRE vie, soit on les garde près de nous, mais nous vivrons toujours et encore eu pluriel.
En parler reste aussi une bonne thérapie, n'ayez plus peur du jugement, notre jumeau est ancré en nous, disons le. Je me surprends à en parler de plus en plus, et cela fait du bien.
En tant que femme, j'ai eu la chance de porter mes 3 enfants, et la grossesse fut révélateur. La symbiose, la même ( ou presque) que lorsque j'étais avec mon jumeau, je l'ai retrouvé pendant ces 9 mois. Si bien qu'a mon troisième, ca à déclenché une "dépression": ne plus porter la vie me rendais malade. J'ai donc fait l'hypnose, et là...wow. Je recommencerai.
Écrivez nous encore Michel et les autres qui nous lisent, si on peut trouver les mots pour s'aider, mon blog n'aura pas été vain.
Tenez-nous au courant.
Virginie

0 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir Rukina, Virgine et Elise, et merci pour vos réponse..

@Rukina et Virgine: oui, je pense que je vais aller voir un medium.. J'avais aussi un petit frère, décédé il y a 7 ans, et ma mère m'a dit que lors d'une visite chez un medium, elle a pu lui "parler", enfin communiquer avec lui.. Autant essayer, dans le pire des cas je perds 1h et qq Euro, et dans le meilleur des cas je progresse
@Elise: d'accord avec toi, la "reconnaissance" de cette douleur n'est pas évidente. je commence à en parler avec moi, mais n'ai pas l'impression d'être entendu, sauf de ma mère (quelle chouette femme!), de mon épouse et d'une amie. Le reste des proches changent de sujet juste après :)

Mais je sens aussi que cette tristesse est tellement importante pour moi, que malgré mes phantasmes, personne ne peut le comprendre, quel que soit l'amour ou l'amitié qu'ils ont pour moi. Comme si je rentrais d'une séjour en enfer: dur-dur d'expliquer.. A moi de le vivre.. "Grace" au départ de mon frère, j'ai commencé à comprendre comment vivre un deuil, je vais utiliser cette connaissance pour le deuil "suivant" :<

Bonne soirée à toutes les trois, et merci pour vos témoignages!!
Michel


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres